Retour à l'Accueil

Dr. Maulana Karenga

Le grand mérite du professeur Africain-Américain à l’université de Long Beach en Californie, à savoir le Dr Maulana Karenga est d’avoir cherché à synthétiser en 1966, les principales valeurs africaines pour en faire un mode opératoire pour les jeunes générations.

Tous les peuples célèbrent chaque année, leurs traditions et leurs valeurs. Beaucoup dépensent même des sommes colossales pour bâtir des espaces dédiés à cet effet (colloque, musée, exposition...).

L’intérêt d’avoir des valeurs communes tient au fait qu’il est plus facile d’orienter l’énergie culturelle, économique, philosophique et idéologique d’un peuple, vers un objectif précis : l’excellence !!!

Cette démarche vous oblige a valoriser votre culture et à l’enseigner à vos enfants.

Le Dr Mulana Karenga

Il n’est pas possible de grandir en utilisant des références culturelles étrangères à ce que l’on est. Surtout lorsque ces références étrangères infériorisent continuellement notre moi profond.

De même, la culture représente le premier poste économique d’un peuple. C’est sa garantie contre son écroulement. Voilà pourquoi les Asiatiques vendent de la cuisine asiatique, les Américains des hamburgers, les Russes de la Vodka, les français du vin, etc... Et cela garantie leur succès peu importe où ils sont dans le monde.

Pour les Noirs, les choses sont différentes. Nous n’avons encore saisit la valeur de notre patrimoine historique et nous n’avons pas vraiment de valeurs culturelles structurées, clarifiées. Il en découle que notre ignorance nous pousse à délaisser notre culture pour enrichir celle des autres.

Résultat : Nous sommes des clients internationaux prévilégiers de la culture des autres.

La culture d’un peuple est sont premier poste économique.

Ignorer, délaisser, dévaloriser et inférioriser sa culture fait d’un homme un « serviteur » international.

La fete de Kwanzaa se célèbre du 26 décembre au 2 janvier. Durant ce moment, les noirs se rencontrent, fraternisent, discutent, se réconcilient et surtout ravive leur serment de respecter kwanzaa durant toute l’année.

On n ’a jamais vu un peuple grandir sans valeur. On n’a jamais vu un peuple, ignorant de ses legs à l’humanité, s’épanouir. On n’a jamais vu un peuple sans volonté, retourner une situation...

Références bibliographiques:

Aucune.

admin

Sommaire

Rechercher

Apprendre et découvrir